Requiem pour L.

Quatorze musiciens de plusieurs continents se rencontrent autour du Requiem de Mozart. Ils reconstruisent ce Requiem en fusionnant leurs influences musicales personnelles avec du jazz, de l’opéra et de la musique africaine populaire. Le résultat doit aboutir à une nouvelle façon de vivre cette pièce musicale originale de l’Occident.

Production: les ballets C de la B, Festival de Marseille, Berliner Festspiele
Coproduction: Opéra de Lille (FR), Théâtre National de Chaillot Paris (FR), Les Théâtres de la Ville de Luxembourg (LU), Onassis Cultural Centre Athens (GR), TorinoDanza (IT), Aperto Festival/Fondazione I Teatri Reggio Emilia (IT), Kampnagel Hamburg (DE), Ludwigsburger Schlossfestspiele (DE), Festspielhaus St. Pölten (AT), L’Arsenal Metz (FR), Scène National du Sud-Aquitain Bayonne (FR), La Ville de Marseille-Opéra (FR)

Fichiers
Dossier
Fiche technique
Fiche technique

les ballets C de la B

Alain Platel & Fabrizio Cassol
  • Genre: Danse / Musique
  • Première mondiale: janvier '18 Berlin
  • Direction: Alain Platel & Fabrizio Cassol
  • Création et performance: Rodriguez Vangama (gitaar en elektrische bas), Boule Mpanya, Fredy Massamba, Russell Tshiebua (zang), Nobulumko Mngxekeza, Owen Metsileng, Stephen Diaz/Rodrigo Ferreira (lyrische zang), Joao Barradas (accordeon), Kojack Kossakamvwe (elektrische gitaar), Niels Van Heertum (euphonium), Bouton Kalanda, Erick Ngoya, Silva Makengo (likembe), Michel Seba (percussie)

Meilleur Production 2018

Theaterfestival (BE/NL)

Le Grand Prix, le Prix de la Critique et le Prix pour la Meilleure Musique

KONTAKT International Theatre Festival (PL)

Le prix Jovan Cirilov

Bitef Festival (RS)

"Cassol et Platel offrent au public une nouvelle cérémonie du deuil. Le résultat laisse sans voix, sublime."

Le Soir

"Requiem pour L. réunit à nouveau Alain Platel et Fabrizio Cassol pour un rituel scénique et musical embrassant deuil et espoir. Une oeuvre salutaire."

Les inrockuptibles

"Le musicien et le chorégraphe-metteur en scène marient le Requiem de Mozart à la polyphonie africaine. Ils en font un hymne à tous les défunts. Les deux "frères" ont décidé de nous parler de la mort. Rien que ça. Mais d’une façon si désarmante qu’on en reste abasourdi et qu’à la fin de leur Requiem pour L, un silence épais tombe sur la salle, le temps de laisser les esprits se retirer en coulisses, avant que n’enfle un tonnerre d’applaudissements nourris."

Libération

"Le spectacle continue à nous habiter la nuit, le lendemain matin et la journée suivante. Il laisse un goût profond, teinte les pensées, les rêveries. La séance de une heure quarante que dure leur vision du Requiem de Mozart a des allures d’éternité."

Télérama

Calendrier


DateGroupeProductionEmplacementOrganisateur
Il n'y a pas d'événements ce mois-ci